Grâce aux avancées techniques, il est plus facile d’exécuter son travail à l’ordinateur. Malheureusement, plusieurs incidents peuvent menacer la perte de vos données : un virus informatique, une corruption d’un fichier, un vol, un incendie… Quel que soit le volume de vos données ou votre budget, il existe plusieurs solutions pour sauvegarder vos données. Nous vous en présentons cinq.

Une adresse de courriel

Ayez l’habitude de conserver les courriels que vous avez échangés avec vos clients. Non seulement ceux-ci peuvent contenir votre travail final en pièce jointe, ils peuvent également avoir une copie des factures que vous avez envoyées. Votre boîte de courriel peut aussi servir de lieu de sauvegarde pour vos travaux peu volumineux. Il suffit d’entrer votre adresse de courriel à la case prévue pour les destinataires et le fichier qui sera inclus dans ce courriel pourra être accessible ailleurs que sur votre ordinateur.

Une clé USB

Avec le Wi-Fi, il est facile d’accès à ses fichiers en ligne. Cependant, s’il y a une panne de courant ou si vous devez travailler loin d’une connexion Internet haute vitesse, il est pratique d’avoir une clé USB à portée de main. Petite et abordable, la clé USB convient bien aux situations imprévues. Cependant, elle n’est pas recommandée lorsqu’il s’agit d’une sauvegarde à long terme ou si le document que vous enregistré est volumineux. De plus, elle peut facilement se perdre, ce qui n’est pas recommandable si vous avez conservé des fichiers importants.

Un disque dur externe

Trouvez des contrats à la pige au Québec

Augmentez votre visibilité auprès de clients potentiels en publiant votre profil dans notre répertoire dès maintenant OU devenez membre PRO afin de soumissionner sur des contrats en appel d'offres publiés sur notre communauté web.
Créez votre profil gratuitement

Plus dispendieux qu’une clé USB, le disque dur externe a cependant l’avantage d’avoir une plus grande capacité de stockage. À titre d’exemple, certains disques durs externes ont une capacité allant jusqu’à 8 To. Pour un photographe ou un caméraman, il s’agit d’une bonne option, à la condition d’effectuer une sauvegarde régulière. Heureusement, il existe des logiciels pour effectuer cette tâche automatiquement. Il faut également porter une attention particulière à la manipulation d’un disque dur externe, puisqu’il peut être plus fragile qu’il ne le paraît.

Un nuage informatique

Aussi connu sous le nom de cloud, le nuage informatique est une infrastructure permettant le stockage de données en ligne. iCloud, OneDrive et Google Drive sont des exemples bien connus. Il demeure important de bien choisir son nuage informatique, puisque leur capacité de stockage varie d’un site à un autre. De plus, ce ne sont pas tous les fichiers qui sont aptes à être placés en ligne, alors il vaut mieux réfléchir à deux fois avant de sauvegarder un document aux données confidentielles dans un nuage.

Un coffre-fort

Dans certaines situations, il est préférable de conserver les documents les plus précieux dans un lieu physique. Un coffre-fort peut être un bon investissement pour votre petite entreprise, puisqu’il protège les documents contre les incendies et les dégâts d’eau. S’il vous est impossible d’acquérir un coffre-fort personnel, il est possible d’en louer un à la banque.

Selon dpBestflow, il est recommandé de suivre la règle 3-2-1 en ce qui concerne la sauvegarde des données : 3 copies d’un même document, sauvegardées à 2 endroits différents (ex. : un disque dur et un nuage informatique), dont 1 copie accessible hors-ligne. Et vous, quelle est votre stratégie de sauvegarde de données?

Trouvez des ingénieurs informatique pigistes sur Pige Québec!

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
Christine Hébert
Curieuse, je m'intéresse à plusieurs sujets, que ce soit l'actualité, l'histoire ou la culture populaire. Mon amour pour la série télévisée « Dans une galaxie près de chez vous » m'a inspiré pour mon mémoire de maîtrise. Ce dernier, qui devint par la suite mon premier livre, vulgarise les Duggies, le nom donné aux fans de cette série. Depuis, je m'intéresse aux études de fans en rédigeant des articles pour mon blogue « Nous sommes fans ».