Chaque mois, nous choisissons un membre PRO qui s’illustre dans son domaine par la qualité de son travail. Ce mois-ci nous avons choisi Marie-Claude Aspiros, consultante en communication. Voici donc une courte entrevue en cinq questions qu’elle nous a accordée. Marie-Claude, qui est aussi collaboratrice au blogue de Pige Québec, tenait à nous mentionner ce qui l’a poussé à devenir travailleur autonome :

Dans mon cas, la question a toujours été quand je deviendrais travailleuse autonome, plutôt que comment. Être entrepreneure est donc un objectif de carrière qui a toujours été au premier plan de mes ambitions. Or, durant la dizaine d’années où j’ai évolué en développement économique, j’ai côtoyé des gens d’affaires vraiment inspirants, ce qui n’a contribué, au fil du temps, qu’à cimenter mon désir de suivre cette voix un jour. Donc, durant mon séjour au CLD, j’ai accumulé des outils, des contacts, du savoir-faire, entre autres, en prévision de ma nouvelle vie !

Quelles principales difficultés as-tu rencontrées comme rédactrice?

La rédaction est une activité très cérébrale ! Elle exige donc toute notre attention et notre concentration. Or, les distractions fusent toujours de toutes parts : les courriels qui entrent, les animaux qui veulent de l’affection, le téléphone qui sonne, bref, vous voyez le portrait ? Il faut donc se discipliner. Et ce n’est pas si évident d’être discipliné au début d’un projet, car on est à la recherche de l’étincelle qui nous permettra de produire un texte génial.

Offrez vos services en ligne gratuitement

Offrez vos services en ligne sur la première place d'affaires web dédiée uniquement au Québécois. Augmentez votre visibilité auprès de clients potentiels dès maintenant. Créez votre profil

Une chose est certaine, en rédaction, il faut apprendre à se détacher de notre produit. Les textes qu’on assemble viennent de nous. Ce sont nos idées, nos mots, nos phrases. Mais comme on est payé pour le faire, ils ne nous appartiennent pas plus en ce qui a trait à la propriété intellectuelle qu’émotivement. Bon, c’est bien certain qu’il n’y a rien d’émotif dans les couronnes dentaires, j’en conviens ! Mais il se peut que vous soyez très fier de cet article en particulier !

Dans cet ordre d’idée, il y a beaucoup d’aspects qu’on ne peut contrôler, particulièrement la réaction du client. Comme on n’est pas dans sa tête, surtout quand on écrit pour le client d’un client, il peut être difficile de savoir ce qu’il veut vraiment. L’important, dans tout ça, c’est que votre rédaction réponde à vos standards, mais plus important encore, à ceux de VOTRE client.

Est-ce qu’il y a des choses que tu aurais désiré savoir en début de carrière?

Comme mentionné précédemment, j’ai eu la chance d’évoluer dans le domaine du développement économique où j’ai appris énormément. Je savais donc où je m’en allais lorsque j’ai fait la transition.

Est-ce qu’il y a certains trucs ou habitudes qui t’aident à faire ton travail?

Il est certain que d’avoir une certaine routine de travail est très bénéfique, et ce, pour n’importe quel travailleur. L’important, c’est de trouver une façon de faire qui nous convienne. Pour ma part, lorsque j’obtiens un mandat de rédaction, j’ai tendance à procéder toujours de la même façon. Cela me permet d’être efficace et de n’oublier aucun détail. Aussi, j’essaie d’être ouverte à tout ce qui m’entoure, car tout est source d’inspiration. Et tout rédacteur vous dira que l’inspiration, nous en avons toujours besoin !

Est-ce que tu as quelques livres ou ressources que tu recommanderais à d’autres rédacteurs?

Un jour, j’ai emprunté un livre à la bibliothèque : Écrire pour vivre de Jean-Benoît Nadeau. Cet ouvrage s’est avéré être une très belle révélation. Non seulement avais-je l’impression qu’il était possible, presque facile, de vivre de mon écriture, rêve que j’ai toujours caressé en secret, mais ce livre expose de plus, tout le côté pratique et technique qu’on ignore en tant que créatif.

Comme tout bon rédacteur, j’utilise également beaucoup de ressources en ligne, selon les mandats à réaliser. Mon outil de prédilection est mon cher Antidote ! Je m’y réfère pour tout, quelquefois même juste pour combler ma curiosité intellectuelle !

Si tu avais un seul conseil à donner pour aider un consultant ou pigiste à trouver des contrats, quel serait-il?

Abonne-toi à Pige Québec! Blague à part, cette plateforme m’a permis de connaître mes meilleurs clients, avec qui je travaille toujours d’ailleurs. C’est un coup de pouce indispensable pour ceux qui démarrent, car c’est très difficile de se faire connaitre. Le réseautage, c’est bien beau, mais ça finit par être dispendieux pour un petit travailleur autonome. Et il y a souvent les mêmes personnes d’une activité à l’autre. De plus, pour un bon rédacteur, ça ne devrait pas être trop compliqué de ressortir du lot sur une plateforme comme Pige.Québec pour attraper quelques contrats par-ci par-là!

Participez à la discussion

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
PIGE Québec
PIGE.quebec est la première place d’affaires web mettant en relation les pigistes et les clients porteurs de projets, dédiée uniquement aux Québécois. Trouvez facilement et rapidement les meilleurs travailleurs autonomes, disponibles sur demande.