Chaque mois, nous choisissons un membre PRO qui s’illustre dans son domaine par la qualité de son travail. Ce mois-ci nous avons choisi Samuel Joubert, photographe et styliste culinaire. Vous connaissez aussi surement Samuel pour son projet Le Coup de Grâce qui propose plusieurs recettes à travers son site web et son livre du même nom. Voici donc une courte entrevue en cinq questions qu’il nous a accordée.

Photographe et styliste Culinaire
Samuel Joubert, photographe

Qu’est-ce qui t’a poussé à devenir travailleur autonome?

J’ai toujours été un gars avec des millions de projets. J’ai fait du 9 à 5 pendant toute ma vie mais j’ai toujours eu un « sideline ». Création de site web, site culinaire, photographie… À un certain moment, je n’étais vraiment plus heureux dans mon emploi de jour alors j’ai décidé de faire le grand saut. Surtout qu’à un certain moment, gérer mon emploi, mes enfants et ma business commençait à devenir intense! Ça fout la chienne au début, mais il s’agit d’avoir un plan à moyen terme question d’être rassuré. Un peu d’argent de côté, quelques contrats en vues et j’étais lancé!

« Trouver le domaine de photo qui vous intéresse le plus et le développer sans cesse. Les grands de l’industrie veulent des spécialistes et non un photographe qui touche à tout! Dès que vous commencerez à construire votre portfolio dans un domaine précis, vous aurez plus de facilité à trouver des clients »– Samuel Joubert

Quelles difficultés as-tu rencontrées comme photographe?

Trouvez des contrats à la pige au Québec

Augmentez votre visibilité auprès de clients potentiels en publiant votre profil dans notre répertoire dès maintenant OU devenez membre PRO afin de soumissionner sur des contrats en appel d'offres publiés sur notre communauté web.
Créez votre profil gratuitement

Le plus dur en tant que photographe (et travailleur autonome en général) est de trouver des clients stables qui vont revenir sur une base régulière. Même après 2 ans à temps plein, je peux affirmer que je n’en ai pas encore une tonne! La magie est d’offrir un service impeccable du début à la fin. Après tout, c’est votre compagnie! Que ce soit de répondre aux courriels rapidement, de livrer dans les temps ou bien d’agir professionnellement, chaque partie est importante.

Est-ce qu’il y a des choses que tu aurais désiré savoir en début de carrière?

J’aurais dû me concentrer sur une spécialité dès le début. Dès que j’ai investi dans la photographie de nourriture, les portes se sont ouvertes! Comme ils disent en anglais Jack of all trades but ace of none. Parfois, il est difficile de faire seulement un domaine quand on aime tout photographier, mais d’un point de vue client, cela fait toute la différence. Autre point important, avoir un site web. Non seulement avoir un site web est important, mais il faut le tenir à jour et il doit être simple et facile à naviguer. Le plus simple il sera, le mieux ça sera pour vous et surtout vos clients!

Est-ce qu’il y a certains trucs ou habitudes qui t’aident à faire ton travail de photographe et styliste culinaire plus efficacement?

Une bonne organisation est la clé. Que ce soit de faire mes taxes régulièrement ou bien de partager des nouvelles recettes sur lecoupdegrace.ca, la constance est importante. Être travailleur autonome ne se passe pas seulement devant la caméra! Autre habitude importante : faire des projets personnels reliés à votre domaine. Vous pourrez de cette manière montrer une autre facette de votre travail et qui sait, peut-être attirer une nouvelle clientèle!

Est-ce que tu as quelques livres ou ressources que tu recommanderais à d’autres photographes ou stylistes culinaire?

Ma ressource principale est Behance pour la photo et Pinterest pour la création de recettes. Behance me montre les tendances photo du jour et Pinterest est ma source pour trouver des bases de recettes. Sinon je suis abonné à Food & Wine! Pour créer autant de recettes que je le fais, je n’ai pas le choix de m’inspirer sur une base régulière. Sinon, il y a toujours YouTube pour me donner les informations qui me manquent, surtout en retouche. L’internet n’est pas juste pour des vidéos de chat!

Si tu avais un seul conseil à donner pour aider un photographe à trouver des contrats, quel serait-il?

Trouver le domaine de photo qui vous intéresse le plus et le développer sans cesse. Les grands de l’industrie veulent des spécialistes et non un photographe qui touche à tout! Dès que vous commencerez à construire votre portfolio dans un domaine précis, vous aurez plus de facilité à trouver des clients. Alors vous attendez quoi?

Voir le profil de Samuel sur Pige Québec

Trouvez les meilleurs photographes sur Pige Québec!

Participez à la discussion

SOURCECrédit photo : Fred Tougas
PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
Alexandre Comtois
Anciennement travailleur autonome en communication-marketing, je suis fondateur de PIGE.quebec, la première communauté web mettant en relation les pigistes et les porteurs de projet, dédiée uniquement aux Québécois. Je suis également président du réseau KRÉA.