En mai dernier, l’Association canadienne des réviseurs (ACR) a lancé son premier programme d’agrément en révision linguistique de langue française au Canada. Pour les réviseurs, il s’agit d’une opportunité de faire reconnaître leurs compétences et de démontrer leur crédibilité auprès des entreprises et des organismes à but non lucratif. Avant de vous inscrire à l’examen d’agrément, voici quelques points importants à retenir.

Les examens

Le premier examen, qui portera sur la révision linguistique générale, aura lieu le 17 octobre 2015 à l’Université Laval. Il coûtera de 150 $ à 175 $, selon votre affiliation à l’ACR ou non. Cet examen vous permettra d’acquérir le titre de Réviseur agréé ou de Réviseure agréée (rév. a.). Il s’agit d’un prérequis si vous souhaitez vous inscrire à l’examen suivant.
Le deuxième examen, qui aura lieu l’an prochain, a pour sujet la révision comparative des textes traduits de l’anglais vers le français. La réussite de cet examen conduit au titre de Professionnel agréé en révision générale et comparative ou de Professionnelle agréée en révision générale et comparative (rév. a. g. c.).

Les Principes directeurs en révision professionnelle

Les deux examens se basent sur les Principes directeurs en révision professionnelle, qui ont reçu une mise à jour en 2014. Ces Principes, qui servent de référence autant pour le réviseur que pour le client, présentent les principaux champs de compétences de la révision professionnelle : la révision de fond, la révision de forme, la préparation de copie, la correction d’épreuves et la révision comparative.

  • La révision de fond : assure une compréhension claire du texte en se mettant dans la peau du destinataire.
  • La révision de forme : prend en compte la syntaxe, le vocabulaire, l’orthographe et la ponctuation.
  • La préparation de copie : uniformise le texte avant sa mise en pages.
  • La correction d’épreuves : vérifie le texte après la mise en pages ou l’intégration Web.
  • La révision comparative : examine la fidélité d’un texte traduit vers le français par rapport à la version originale.

La préparation

Offrez vos services en ligne gratuitement

Offrez vos services en ligne sur la première place d'affaires web dédiée uniquement au Québécois. Augmentez votre visibilité auprès de clients potentiels dès maintenant. Créez votre profil

Les candidats sont invités à se procurer le Guide de préparation à l’examen d’agrément général. Ce guide, disponible uniquement en PDF, propose des astuces afin d’être prêt pour l’examen ainsi qu’un examen d’entraînement et un guide de correction. Il s’agit d’un moyen de se familiariser avec les types de questions qui seront posées lors du véritable examen.

L’ACR recommande aux candidats d’apporter une limite de cinq ouvrages de référence, même s’il est possible de transporter avec soi tous les ouvrages de référence souhaités. Le Grand dictionnaire terminologique, la Banque de dépannage linguistique, le Grand Robert de la langue française, le Petit Robert, USITO, le Portail linguistique du Canada, Lexilogos, le Dictionnaire des synonymes et Le Bon Usage seront accessibles en ligne alors que chaque poste de travail sera pourvu d’Antidote.

Le déroulement de l’examen

Chaque examen durera trois heures et s’effectuera en salle sur un ordinateur fourni par l’ACR. Les candidats peuvent consulter les ressources mentionnées plus haut ainsi que leurs ouvrages de référence. Bien entendu, il leur sera interdit d’utiliser les réseaux sociaux, les courriels, les blogues ou tout autre site de télécommunication durant l’examen.
Pour vous inscrire à l’examen d’agrément, rendez-vous sur le site de l’ACR. La date limite est le 15 septembre.

Participez à la discussion

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
Christine Hébert

Curieuse, je m’intéresse à plusieurs sujets, que ce soit l’actualité, l’histoire ou la culture populaire. Mon amour pour la série télévisée « Dans une galaxie près de chez vous » m’a inspiré pour mon mémoire de maîtrise. Ce dernier, qui devint par la suite mon premier livre, vulgarise les Duggies, le nom donné aux fans de cette série. Depuis, je m’intéresse aux études de fans en rédigeant des articles pour mon blogue « Nous sommes fans ».