Dans le merveilleux monde des achats en ligne, il est parfois difficile de se démarquer pour vendre nos produits. Savez-vous si la démarche d’acquisition de votre produit est optimale? Peut-être que certains clients abandonnent en cours de route? Vérifiez le tout en lisant les cinq points ci-dessous.

5Le manque de détails

Certaines informations sont cruciales lors d’un achat en ligne : les grandeurs des vêtements, les dimensions d’un meuble ou le kilométrage d’une voiture usagée, par exemple. Lorsqu’il s’agit d’un service, on aime aussi avoir le plus d’informations, par exemple, combien de minutes sont offertes, ce qui est inclus, les options en sus, etc. Moins le produit est détaillé, moins on a envie de l’acheter. Et s’il n’y a aucune photo? Aucune chance.

4Où acheter l’article

Plus le client tombera facilement sur la page de vente, mieux c’est. S’il doit choisir parmi un menu multiple pour trouver votre page de vente dans la troisième rangée à gauche, il se peut qu’il abandonne. Votre boutique en ligne doit être accessible dès la page d’accueil. Et surtout, l’ajout d’achats au panier et l’accès à ce panier (ainsi qu’à la caisse) doit être aisé.

3Les pop ups

On vous dira que ça fonctionne, mais personnellement, ça me fatigue. Je clique sur un site pour voir un item qui m’intéresse et bang! Un pop up apparaît en me demandant de m’inscrire à une infolettre. Or, tant que je n’ai pas vu si le produit me plaît réellement, non, je n’ai pas envie de m’inscrire. En plus, je n’ai même pas eu le temps de visiter le site que ce pop up me saute dessus! Par pitié, jouez avec les paramètres de votre site, faites bondir ce pop up à ma deuxième ou troisième visite, laissez-le en encadré près du menu principal, montrez-moi votre offre de 15% de rabais à l’inscription de l’infolettre lorsque j’aurai ajouté un item à mon panier…! Un pop up comme premier contact, c’est agressant.

2Le prix non affiché

Ma bête noire, en tant qu’acheteuse, c’est lorsqu’il est écrit « Contactez-nous pour les prix ». Oui, certaines entreprises fonctionnent avec des soumissions. Dans le cas d’un service spécialisé, je peux comprendre qu’il n’y ait pas de prix visible, même s’il serait possible d’annoncer une fourchette de prix ou de présenter un projet déjà conçu avec un court descriptif et de donner le prix dudit projet. Mais dans le cas où il s’agit d’un produit, si le vendeur veut que je le contacte, ça sent la vente sous pression à plein nez. N’est-ce pas gênant de contacter quelqu’un pour se faire répondre un prix qui dépasse vraiment notre budget? Lorsque je trouve deux items semblables, si le prix de l’un d’eux n’est pas indiqué, je risque fortement d’acheter l’autre.

1Les frais de livraison

Je fais le tour de ce que je veux, je compare les prix, passe à la caisse… et je me fais rajouter un paiement d’expédition ultra-coûteux. Au revoir l’achat! Il n’est pas toujours possible d’inclure les frais d’expédition dans le prix, mais si vous le pouvez, faites-le. En tant que cliente, je ressens une espèce de bien-être quand je lis les mots : « livraison gratuite ». C’est un tracas de moins. Parfois, quand je ne veux pas avoir de mauvaise surprise, j’oriente ma recherche en fonction de ce critère. De cette façon, je sais que les prix que je vois seront exactement ceux que je devrai payer.

Quand vient le temps d’analyser nos propres produits, il nous manque un peu de recul. C’est pourquoi se mettre en vision « client » peut être un bon moyen de s’auto-évaluer. En oubliant tout le travail à la sueur de notre front, est-ce que nous achèterions nos propres produits, ainsi présentés? Si la réponse est « oui » et que vous éprouvez toujours des difficultés à vendre vos produits, n’hésitez pas à sonder votre clientèle type. Peut-être est-elle rebutée par un détour qui vous échappe!

Trouvez les meilleurs consultants SEO et UX designers sur Pige Québec!

Participez à la discussion

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
Ariane Brisson
Ayant terminé ma maîtrise en Création littéraire à l'UQÀM, je suis à la recherche de défis stimulants et créatifs! J'ai toujours travaillé à contrats, ce qui m'a permis de développer toute une série d'aptitudes en lien avec la rédaction, l'organisation, la communication et le télétravail. Je connais bien le domaine du cinéma, puisque j'ai été, entre autres, réceptionniste pour les productions Arrival (Denis Villeneuve) et Bad Santa 2 (Mark Waters). Je suis aussi une geek confirmée qui aime les jeux vidéo, les mangas, les télé-séries, la costumade, les romans et la photographie, d'où l'idée de créer le magazine Costumade Québec Cosplay. J'adore me rendre utile et donner de l'information, alors n'hésitez pas à me contacter! :)