Vous ne faites aucune faute en rédigeant vos courriels? Bravo! S’il est important d’avoir un français irréprochable dans vos communications, les fautes ne se s’arrêtent pas qu’à l’orthographe ou à la grammaire. Avant de confier la révision de vos documents à un de nos pigistes, prenez le temps de connaître 5 erreurs que les réviseurs peuvent repérer pour vous.

Anacoluthe

Une anacoluthe se produit lorsqu’il y a rupture dans la construction syntaxique d’une phrase. Prenons l’exemple donné par LinguisTech : « Assis confortablement sur leur siège, leur mère démarra la voiture. » Même si nous déduisons que les personnes assises sont des enfants, la phrase demeure fautive, car elle ne respecte pas les normes grammaticales. Il est préférable d’écrire : « Une fois les enfants assis confortablement sur leur siège, leur mère démarra la voiture. »

Anglicisme

Il existe plusieurs types d’anglicismes : sémantique, lexical, syntaxique, morphologique, phonétique et graphique. Dans le cas d’un anglicisme syntaxique, celui-ci se produit lorsque nous reproduisons une construction syntaxique propre à l’anglais. Par exemple, nous retrouvons « sur un comité », qui est un calque de « on a committee ». Il est préférable d’écrire « à un comité », comme dans l’expression « siéger à un comité ». Il est possible de consulter cette liste de différents anglicismes, disponible sur le site de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Impropriété

Offrez vos services en ligne gratuitement

Offrez vos services en ligne sur la première place d'affaires web dédiée uniquement au Québécois. Augmentez votre visibilité auprès de clients potentiels dès maintenant. Créez votre profil

Une impropriété est une erreur de vocabulaire dans laquelle on donne un sens inexistant à un mot ou à une expression. Selon Antidote, il existe une impropriété dans la phrase suivante : « Quand elle prend l’avion, c’est au moment de l’envolée qu’elle a le plus peur. » En effet, le mot « envolée », considéré comme l’action de s’envoler dans le cas d’un être vivant, ne peut être utilisé lorsqu’il s’agit d’un décollage d’avion.

Paronymes

D’après Allô Prof, les paronymes « sont des mots présentant d’importantes similitudes sur le plan de la graphie, mais qui n’ont pas du tout la même signification. » Une lettre peut ainsi changer tout le sens d’un mot, comme dans le cas de « prodige » et de « prodigue »; si le premier mot décrit une personne qui a du talent, le deuxième décrit plutôt une personne généreuse. Cette liste de paronymes vous donnera une meilleure idée des mots à porter attention lors d’une relecture.

Pléonasme

Sans le savoir, il peut arriver que nous répétions des mots qui ont le même sens dans une seule phrase : descendre en bas, prévoir à l’avance, voir de ses yeux… S’il y a pléonasme, il est préférable de choisir le mot le plus simple et le plus précis, un verbe dans la plupart des cas. Vous pouvez voir d’autres exemples de cette erreur et même tester vos connaissances sur le site Visez juste de l’Université d’Ottawa.

Comme vous avez pu le constater, la révision demande un bon œil, mais surtout un bon jugement concernant l’utilisation des mots et des expressions de langue française. Qu’en est-il de la ponctuation? Selon une récente étude de l’Université Laval, les chercheurs ont constaté qu’un écart dans l’emploi de la virgule constitue le tiers des fautes recensées dans les journaux québécois. Avant de publier vos communications, confiez vos mandats à un réviseur!

Participez à la discussion

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
Christine Hébert

Curieuse, je m’intéresse à plusieurs sujets, que ce soit l’actualité, l’histoire ou la culture populaire. Mon amour pour la série télévisée « Dans une galaxie près de chez vous » m’a inspiré pour mon mémoire de maîtrise. Ce dernier, qui devint par la suite mon premier livre, vulgarise les Duggies, le nom donné aux fans de cette série. Depuis, je m’intéresse aux études de fans en rédigeant des articles pour mon blogue « Nous sommes fans ».