Ah, la productivité! Que vous soyez travailleur autonome ou employé, vous avez sûrement entendu ce mot plusieurs fois au cours de votre carrière. Rassurez-vous, s’il est normal de ralentir notre rythme de travail de temps à autre, il n’est pas question ici de vous transformer en robot. Par contre, il existe des trucs très simples pour vous rendre plus efficaces. En voici quelques-uns.

1. Planifiez votre prochaine journée de travail avant de vous coucher

Avant un repos bien mérité, prenez quelques minutes pour écrire la liste des tâches à effectuer. Il s’agit d’une des façons de faire le ménage dans votre tête afin de vous rendre moins anxieux. Réfléchissez au temps que vous souhaitez accorder à chaque tâche, mais n’oubliez pas de vous réserver du temps libre au cas où, par exemple, certaines rencontres seraient plus longues que prévu. Après chaque tâche accomplie, rayez là sur votre liste et éprouvez la satisfaction du travail bien fait.

2. Choisissez des vêtements donnant une allure plus professionnelle

Connaissez-vous l’expression « Dress for the job you want, not the job you have » ? Cet adage peut s’appliquer à tout le monde, que vous soyez travailleur autonome ou non. Or, ce principe devient encore plus important pour un travailleur autonome. Bien qu’il soit agréable de lire ses courriels vêtu de son pyjama, le fait de porter des vêtements donnant une allure plus professionnelle influence notre subconscient. Autre avantage : vous n’avez pas à vous habiller à la hâte lorsque vient un appel vidéo sur Skype.

3. Ajustez votre thermostat

Offrez vos services en ligne gratuitement

Offrez vos services en ligne sur la première place d'affaires web dédiée uniquement au Québécois. Augmentez votre visibilité auprès de clients potentiels dès maintenant. Créez votre profil

Vous trouvez que l’air conditionné est trop froid en été dans votre bureau ? Songez à discuter de cette situation à votre patron, avec des preuves à l’appui. En effet, des chercheurs de l’université Cornell ont effectué une expérience dans une compagnie d’assurances. Lorsque la température se situait autour de 20 °C, les employés commettaient 44 % plus d’erreurs et étaient productifs de moitié que lorsque la température était d’environ 25 °C. À méditer.

Augmenter sa productivité

4. Commencez par les tâches les plus difficiles

La première chose que vous devez faire en arrivant à votre bureau le matin est d’effectuer une tâche demandant beaucoup d’énergie. Par exemple, rédiger un texte peut être plus énergivore que d’effectuer une recherche sur Internet, mais l’écriture aide à garder notre concentration tout en augmentant notre productivité. La bonne nouvelle est que, une fois cette tâche accomplie, il ne reste qu’à effectuer celles qui sont plus faciles, enlevant ainsi un gros poids sur vos épaules.

5. Récompensez-vous

En psychologie, le renforcement positif permet de récompenser une action désirée grâce à un stimulus agréable, par exemple donner une gâterie à son chien après qu’il vous ait donné la patte. Si cela fonctionne sur un chien, pourquoi pas sur vous? Après l’accomplissement d’une tâche, prenez une pause, allez vous chercher un bon café ou une collation, prenez quelques minutes pour vous reposer. Vous le méritez bien.

Bien sûr, il existe d’autres moyens d’augmenter votre productivité. Chaque être humain étant unique, il peut constater que certains trucs sont plus efficaces que d’autres, par exemple réaliser qu’il est plus productif le soir plutôt que le matin. Et vous, quels sont vos trucs pour augmenter votre productivité?

Participez à la discussion

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
Christine Hébert
Curieuse, je m'intéresse à plusieurs sujets, que ce soit l'actualité, l'histoire ou la culture populaire. Mon amour pour la série télévisée « Dans une galaxie près de chez vous » m'a inspiré pour mon mémoire de maîtrise. Ce dernier, qui devint par la suite mon premier livre, vulgarise les Duggies, le nom donné aux fans de cette série. Depuis, je m'intéresse aux études de fans en rédigeant des articles pour mon blogue « Nous sommes fans ».