Pour un travailleur autonome, il peut être difficile de penser à son état psychologique, surtout s’il est débordé par les mandats. Nous ne nous prétendons pas psychologue ou psychiatre, mais nous croyons à l’importance de préserver sa santé mentale, indispensable à la continuation de projets personnels et professionnels. Parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir, nous vous présentons ces conseils permettant d’éviter l’épuisement professionnel.

Déléguez

Essayez l’exercice suivant : pendant une semaine, notez le temps que vous consacrez à chaque tâche, que ce soit la facturation, la gestion de vos courriels ou simplement votre travail. Vous pouvez prolonger cette observation jusqu’à un mois, voire une année, mais au bout d’une semaine, vous avez déjà une idée de la situation.

Si vous considérez que certaines tâches grugent trop votre temps ou qu’elles sont déplaisantes, pourquoi ne pas les déléguer à d’autres personnes, tels un comptable ou un assistant virtuel? Vous pouvez également sous-traiter votre travail avec d’autres travailleurs autonomes si vous croyez ne pas terminer votre mandat à temps.

Prenez de bonnes habitudes de vie

Offrez vos services en ligne gratuitement

Offrez vos services en ligne sur la première place d'affaires web dédiée uniquement au Québécois. Augmentez votre visibilité auprès de clients potentiels dès maintenant. Créez votre profil

Ce conseil a souvent été mentionné sur notre blogue, par exemple lors de notre billet dédié au télétravailleur efficace. Il ne fait pas de doute que les bienfaits de bonnes habitudes de vie, telle que la pratique d’une activité physique, ont été prouvés scientifiquement. En effet, selon l’American Psychological Association, l’activité physique permet la libération de la noradrénaline, une catécholamine pouvant aider le cerveau à mieux gérer le stress.

Si certaines habitudes doivent être encouragées, d’autres doivent être modérées. Dans le cas de la consommation du café, une hausse de cette habitude peut causer du stress supplémentaire ainsi que de l’insomnie. Voilà pourquoi il est recommandé de ne pas en boire plus de deux tasses par jour et d’arrêter d’en prendre après 16 h. Cet article du Métro apporte quelques suggestions pour diminuer sa consommation de café.

Connaissez vos limites

Dans son billet sur la maladie mentale, Marie-Eve Bélanger affirme que le fait de vivre avec un trouble anxieux généralisé a fait d’elle une meilleure gestionnaire. Comment? Si nous considérons la maladie mentale comme « un problème, une question à résoudre », la réponse est la suivante : « le meilleur moyen de « résoudre » la question est d’apprendre à se connaître, en faire son allié et de toujours vouloir s’améliorer. » Dans le cas d’un burn-out, il faut connaître ses symptômes et savoir où s’arrêter avant qu’il ne soit trop tard.

Reposez-vous

Pour un travailleur autonome, il peut être difficile de tracer la ligne entre sa vie professionnelle et sa vie privée, d’où l’importance d’apprendre à décrocher et de réserver du temps pour soi et ses proches. Prévoyez au moins une longue période de vacances, idéalement dans la période creuse de votre domaine, et notez les dates de celle-ci sur votre calendrier. N’oubliez pas d’avertir vos clients de votre absence afin d’éviter (le plus possible) une urgence de dernière minute.

Il est aussi recommandé de créer « une réponse automatique sur votre boîte de courriel indiquant la période pendant laquelle vous serez indisponible », au cas où ceux-ci tenteraient de vous contacter pendant vos vacances. De plus, il est préférable de ne pas jeter un coup d’œil à votre boîte de courriel pendant vos vacances : après tout, vous devez vous reposer et vos clients ont été prévenus.

Réfléchissez à votre vie professionnelle

Se reposer, c’est bien, mais c’est encore mieux si vous parvenez à trouver la source du problème. En effet, le surmenage professionnel peut provenir d’une insatisfaction par rapport à votre travail. Dans son texte destiné à prévenir ce problème, David Chouraqui parle plutôt de « retrouver du sens et [de] s’inscrire dans la durée ». Cela signifie entre autres avoir un plan à long terme permettant d’atteindre un objectif qui se rapproche de vos aspirations, que soit l’acquisition de nouveaux clients ou de nouvelles compétences.

Rappelez-vous que ces conseils sont destinés à prévenir le burn-out et non à le guérir. Si vous croyez en être atteint, n’hésitez pas à chercher de l’aide.

Participez à la discussion

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
Christine Hébert
Curieuse, je m'intéresse à plusieurs sujets, que ce soit l'actualité, l'histoire ou la culture populaire. Mon amour pour la série télévisée « Dans une galaxie près de chez vous » m'a inspiré pour mon mémoire de maîtrise. Ce dernier, qui devint par la suite mon premier livre, vulgarise les Duggies, le nom donné aux fans de cette série. Depuis, je m'intéresse aux études de fans en rédigeant des articles pour mon blogue « Nous sommes fans ».