La conciliation travail/famille, quel sujet chaud! Alors que partout en entreprise, on s’efforce de faire arrimer les deux en promettant garderies en milieux de travail, congés supplémentaires et possibilités de télétravail, il n’en demeure pas moins que de nombreux parents se sentent essoufflés… Et ont constamment le sentiment de sacrifier l’un ou l’autre. Et si le travail autonome était un pas vers la solution?

Je ne prétends pas avoir trouvé la recette ultime du bonheur, mais sincèrement, je me sens choyée de ma condition actuelle qui me permet de combiner le travail et la famille harmonieusement.

Comment atteindre l’équilibre?

Par essai-erreur. C’est bête, mais il s’agit du seul moyen! Il n’y a pas de recette miracle applicable à tous et elle ne se trouve pas en criant ciseaux! De plus, une fois que vous l’aurez trouvée, rien ne vous garantit sa longévité. Elle est maniable et évolue en même temps que la situation familiale.

Trouvez des contrats à la pige au Québec

Augmentez votre visibilité auprès de clients potentiels en publiant votre profil dans notre répertoire dès maintenant OU devenez membre PRO afin de soumissionner sur des contrats en appel d'offres publiés sur notre communauté web.
Créez votre profil gratuitement

Pour faire une histoire courte, j’étais déjà à mon compte lors que bébé 1 a vu le jour. Totalement inexpérimentée en matière de parentalité, j’ai cru, à l’époque, que quelques semaines d’arrêt suffiraient. J’ai naïvement pensé que je pourrais reprendre tranquillement le travail pendant que bébé sommeillerait dans son berceau sagement! Inutile de vous parler de la douche froide que j’ai reçue…

Il m’a fallu tenter plusieurs choses avant de trouver la combinaison qui ferait en sorte que je serais épanouie autant sur le plan professionnel que familial. J’ai commencé par tout abandonner pour rester avec fiston, puis j’ai essayé la garderie à temps partiel, l’aide des grands-mamans à coup de demi-journées, le travail pendant les siestes, mais rien n’était satisfaisant ou ne l’était que de courte durée. J’étais toujours à bout de souffle. Un client veut me rencontrer? Qu’est-ce que je fais des petits? Un prospect me téléphone? C’est chaotique derrière moi! Les mousses ne dorment pas et j’ai un article à remettre? Je manquais de temps et je jonglais constamment entre les deux rôles, sans être pleinement investie dans l’un ou l’autre.

Ma conciliation actuelle

C’est avec beaucoup d’hésitations et de remises en question que j’ai finalement récemment choisi d’envoyer mes deux petits bouts à la garderie à temps plein. Ils étaient fins prêts et moi aussi.

Pour l’instant, je laisse les enfants se lever sans cadran. On déjeune, on se prépare, ils jouent un peu, puis on va à la garderie quand on est tous prêts. Le portrait a l’air merveilleux comme ça, mais les matins pressés existent aussi lorsque j’ai des rencontres avec des clients! La plupart du temps, ils n’arrivent donc pas trop tôt à la garderie, puis le soir, ils ne reviennent pas trop tard à la maison. Il n’y a pas de course à l’heure du souper chez nous. Pendant le jour, je travaille sans interruption et lorsque les enfants reviennent, je me sens disponible pour eux.

Une tempête? Un enfant malade? Un rendez-vous? C’est beaucoup plus facile de gérer mon horaire moi-même et de ne pas déprendre d’un employeur.

Le revers de la médaille? Je travaille moins d’heures, c’est sûr, mais notre qualité de vie s’en trouve améliorée. Une semaine je peux travailler plus, l’autre moins. Non, je suis plus avec eux 100% du temps, mais je suis 100% présente quand on est ensemble!

Dans mon cas, la conciliation travail autonome/famille est tout à fait possible… jusqu’au prochain ajustement bien sûr!

Participez à la discussion

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
Marilyn Préfontaine
Marilyn Préfontaine est rédactrice pigiste depuis 2010. Elle se spécialise dans l'art de vivre (tourisme, restauration, sorties, etc.) Également auteure, elle a publié deux jeux de société, un roman et écrit deux pièces de théâtre qui ont été produites.