« Précarité » est un mot qui fait peur. Associée aux débuts de carrière difficiles et aux mauvais côtés du travail à la pige, la précarité n’a pas très bonne presse. Pour inverser la tendance, je vous propose une petite liste plus positive de ses effets, notamment chez les pigistes.

  • Vivre dans le présent : On dit que ne pas savoir quand arrivera la prochaine paye peut être stressant. Or, ne pas savoir quand sera la prochaine journée de travail peut aussi avoir un impact positif sur l’état psychologique du travailleur. Par exemple, si je termine un contrat d’un mois et me fais rappeler, après deux jours de congé, pour un autre contrat d’un mois, je risque d’être beaucoup plus reposée. Pourquoi? Simplement parce que je n’anticipe pas le retour au travail : je pensais sûrement avoir plusieurs semaines de congé, donc j’ai réellement pu relaxer durant ses deux jours, ne sachant ce que me réservait l’avenir. Si j’avais déjà été au courant que je n’aurais QUE deux jours de congé pour reprendre mon souffle avant le prochain contrat, le repos aurait été moins tranquille.
  • Valorisation : Dans la même idée, travailler sans relâche sur un même projet peut amener une fatigue mentale. Obtenir de courts contrats ayant un début et une fin prédéterminés peut donc être bénéfique, et même valorisant, puisque chaque contrat s’ajoute à une liste grossissante de projets complétés.
  • Flexibilité : Vous pouvez dire non. Si vous vous portez bien financièrement, vous avez le droit de refuser des contrats et de prendre des vacances. Bien que vous puissiez avoir certaines obligations similaires à celles d’un salarié, elles seront plus flexibles ; si vous n’acceptez pas ce contrat, il sera simplement donné à quelqu’un d’autre. Aucun remplaçant n’aura à reprendre votre travail où vous l’avez laissé.
  • Polyvalence : Le pigiste a souvent plus d’une corde à son arc et plus d’une méthode de travail, ce qui le rend beaucoup plus apte à se trouver du travail qu’un salarié qui aurait perdu son emploi après plusieurs années au même endroit.

Une étude américaine réalisée par The Freelancer a recueilli plus de 1000 réponses démontrant sensiblement les points que je viens de soulever.

Tableau des raisons pour être devenu pigiste

Trouvez des contrats à la pige au Québec

Augmentez votre visibilité auprès de clients potentiels en publiant votre profil dans notre répertoire dès maintenant OU devenez membre PRO afin de soumissionner sur des contrats en appel d'offres publiés sur notre communauté web.
Créez votre profil gratuitement

À la question « Pourquoi avez-vous choisi de travailler à la pige », l’indépendance et la flexibilité sont les deux réponses les plus populaires, ce qui souligne une forte envie de liberté qui détrône le besoin de sécurité financière chez les pigistes.

Alors, pigistes, lorsque vous vous remettez en question face aux obstacles causés par votre mode de vie, pensez aux façons dont le travail à la pige vous rend meilleurs. Aucun type de travailleur n’est à l’abri du surmenage résultant d’un rythme de vie effréné, mais il est bon de se rappeler que la précarité peut aussi être notre alliée dans cette lutte contre la vie en accélérée. Pour continuer votre réflexion, je vous suggère l’article de Peter Vogt, L’argent n’est pas le seul moyen de rémunération, qui vous aidera à savoir si, de prime abord, vous penchez plutôt vers un besoin de liberté ou de récompenses par l’argent.

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
Ariane Brisson
Ayant terminé ma maîtrise en Création littéraire à l'UQÀM, je suis à la recherche de défis stimulants et créatifs! J'ai toujours travaillé à contrats, ce qui m'a permis de développer toute une série d'aptitudes en lien avec la rédaction, l'organisation, la communication et le télétravail. Je connais bien le domaine du cinéma, puisque j'ai été, entre autres, réceptionniste pour les productions Arrival (Denis Villeneuve) et Bad Santa 2 (Mark Waters). Je suis aussi une geek confirmée qui aime les jeux vidéo, les mangas, les télé-séries, la costumade, les romans et la photographie, d'où l'idée de créer le magazine Costumade Québec Cosplay. J'adore me rendre utile et donner de l'information, alors n'hésitez pas à me contacter! :)