Lorsqu’on habite en campagne, il peut être difficile de trouver des personnes avec qui partager les hauts et les bas de la vie de travailleur autonome. Bien sûr, les réseaux sociaux facilitent les échanges entre travailleurs autonomes ou pigistes, mais qu’en est-il des rencontres en personne? Si vous songez à créer un espace de coworking dans votre milieu, ces témoignages vous convaincront que, oui, il est possible de le faire.

Le Lab (Vallée-Jonction)

Lorsque l’entreprise de solutions vidéo clé en main Oranje recherchait des bureaux, elle a eu l’occasion de s’installer dans un ancien couvent, celui des Sœurs de Saint-François d’Assise. Remarquant le potentiel de ce bâtiment, elle a par la suite entrepris des travaux de rénovation pour la transformer, entre autres, en espace de coworking. Selon Stéphane Nadeau, président d’Oranje et du Lab, cela n’a pas été facile :

« On a eu l’aide de personne dans ce projet-là. C’est un projet 100 % privé, et 100 % financé par les actionnaires qui ont participé au projet. On n’a pas eu l’aide de caisses, de banques, on n’a pas eu d’aide de la Ville de Vallée-Jonction. On l’a fait complètement seuls. »

Publiez votre profil gratuitement dans notre répertoire de pigistes

Augmentez votre visibilité auprès de clients potentiels en publiant votre profil dans notre répertoire dès maintenant OU devenez membre PRO afin de soumissionner sur des contrats en appel d'offres publiés sur notre communauté web.
Créez votre profil gratuitement

Après quatre ans de rénovations, le Lab offre une variété de services aux entrepreneurs. En plus d’un espace de coworking, il a des salles de conférence, un studio de photographie ainsi qu’une salle de banquet. Cependant, M. Nadeau a vite réalisé que la location de bureaux était plus populaire que l’espace de travail collaboratif : « Ce qu’on s’est rendu compte, c’est ce que les gens voulaient, c’était de travailler ensemble, mais dans des lieux fermés. » Résultat : plus d’une douzaine d’entreprises sont locataires au Lab.

Pour ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure du coworking en région, M. Nadeau leur conseille de s’armer de patience et d’être terriblement courageux, car l’aide est inexistante : «  Ce qui a fait qu’on a réussi, c’est notre force de caractère, notre détermination et le fait d’y croire beaucoup. »

etc Saint-Germain (Saint-Germain de Kamouraska)

Au cours des dernières années, les projets d’espaces de travail collaboratifs se multiplient, y compris dans le Bas-Saint-Laurent. C’est le cas d’etc Saint-Germain, un projet visant à offrir un espace de coworking dans l’église du village : « C’est parti du constat que la fabrique de Saint-Germain, qui est l’actuelle propriétaire de l’église, n’avait plus assez d’argent pour entretenir l’église pour encore de nombreuses années », explique Philippe Bonneau, responsable du projet. En attendant la réalisation de ce projet, l’entreprise de communication écoresponsable ecommmunication propose des forfaits à l’heure, au jour et au mois pour un bureau partagé.

Pour les personnes vivant en région, l’accès à un service Internet haute vitesse est primordial. Voilà l’une des raisons pour lesquelles M. Bonneau souhaitait s’impliquer dans ce projet, puisque ce service ne se rendait pas jusqu’à chez lui : « Pourtant, je n’habite même pas à trois kilomètres [du village] ». Un Internet haute vitesse est un avantage indéniable. À titre d’exemple, M. Bonneau nomme le cas d’une géographe, qui travaille pour l’Université du Québec à Rimouski. À partir du bureau d’ecommunication, elle a un meilleur accès à ses cartes en ligne que si elle les consultait à partir de chez elle.

Selon M. Bonneau, le meilleur conseil pour créer un espace de travail collaboratif est de se regrouper avec d’autres personnes ayant les mêmes intentions, comme Collabor-est, un groupe Facebook facilitant l’échange d’informations pour des projets similaires se développant dans l’est du Québec. Autre cas de collaboration : etc Saint-Germain a été mis en contact avec Réseau Interlieux, une initiative que nous allons aborder maintenant.

Réseau Interlieux (Montréal)

S’il y a multiplication des espaces de travail collaboratifs, encore faut-il qu’ils soient rentables : « Les gens le font par passion, mais il faut quand même que tu aies un modèle qui tient la route », souligne Louise Guay. Pour la présidente de Living Lab, il est plus avantageux de créer un réseau d’espaces de coworking, d’où la création de Réseau Interlieux. L’objectif : développer un réseau de 300 espaces de travail collaboratifs au cours des deux prochaines années.

Comment ce réseau fonctionne-t-il? Les espaces de coworking partenaires sont équipés de serrures électroniques. Les membres souhaitant utiliser ces espaces peuvent les réserver via une application, qui gère la facturation ainsi que le déverrouillage des portes menant à ces bureaux. Bien entendu, cela demande des opérateurs qui désirent collaborer avec Réseau Interlieux, mais qui veulent aussi expérimenter et explorer les possibilités offertes par les technologies de type blockchains. Parmi ses projets immédiats, Réseau Interlieux vise l’espace immobilier de Desjardins, ce qui permettrait de donner une seconde vie aux caisses fermées en région.

Grâce à la collaboration entre espaces de coworking, les travailleurs peuvent réduire leur temps de déplacement, favorisant ainsi l’économie locale : « Quand tu ouvres un espace de coworking en région, il y a plein de services de proximité qui, tout à coup, apparaissent, raconte Mme Guay. Je ne dirais pas une nouvelle ville, mais une nouvelle cité, une nouvelle urbanité. »

La recette pour créer un espace de coworking en milieu rural

À partir des témoignages ci-dessus, il devient plus facile d’observer les ingrédients essentiels à la création d’un espace de travail collaboratif :

  • Un bâtiment inoccupé ou en voie de fermeture;
  • Des gens motivés;
  • Un appui local ou régional;
  • Des fonds monétaires (pour l’achat ou la location du bâtiment, les rénovations…);
  • Des services attrayants (ex. : Internet haute vitesse);
  • Beaucoup de temps et de patience.

En conclusion, il est effectivement possible de créer un espace de travail collaboratif dans un village ou une petite ville. Cependant, un tel projet ne doit absolument pas reposer sur les épaules d’une seule personne. Si vous souhaitez fonder un espace de coworking, n’hésitez pas à faire part de votre idée à la chambre de commerce de votre milieu, ou encore à un agent de développement de votre MRC. Et vous? Connaissez-vous une initiative d’espace de travail collaboratif dans votre coin?

Participez à la discussion

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
Christine Hébert
Curieuse, je m'intéresse à plusieurs sujets, que ce soit l'actualité, l'histoire ou la culture populaire. Mon amour pour la série télévisée « Dans une galaxie près de chez vous » m'a inspiré pour mon mémoire de maîtrise. Ce dernier, qui devint par la suite mon premier livre, vulgarise les Duggies, le nom donné aux fans de cette série. Depuis, je m'intéresse aux études de fans en rédigeant des articles pour mon blogue « Nous sommes fans ».