Si vous être maître de votre horaire et que vous aimeriez bien vous faire appeler de temps en temps pour arrondir vos fins de mois, peut-être devriez-vous considérer la figuration.

La quoi?

Être figurant(e), c’est de jouer silencieusement derrière les acteurs principaux lors du tournage d’un film, d’une télésérie ou d’une publicité. Dans cet article, je vous expliquerai ce que ça prend pour être figurant(e) ainsi que la démarche pour proposer sa candidature aux maisons de figuration (oui, ça existe!).

Est-ce un emploi à la pige pour vous?

Les conditions de travail

  • Se faire appeler à la dernière minute ou recevoir son temps d’appel (pour le lendemain matin) le soir d’avant, vers 22h00
  • De très longues heures (une journée varie entre 8h et 16h)
  • Parfois dans des conditions plus ou moins agréables (chaleur, froid, nuit, pluie, costume ou maquillage inconfortable…)
  • Ne jamais savoir quand la journée se terminera (donc ne pas prendre pour acquis que vous pourrez aller souper avec votre amie vers 18h00 le soir même)
  • Rester debout plusieurs heures
  • Répéter la même action plusieurs fois de suite
  • Parfois, ne pas être appelé(e) sur le plateau de toute la journée (mais être quand même payé à jaser, lire, écrire, manger ou dessiner dans la salle d’attente)
  • 100-200$ par jour
  • Nourriture et boissons gratuites, souvent même un buffet offert au lunch

Les compétences requises

  • La patience
  • Une bonne forme physique
  • La discrétion (un figurant qui surjoue ne se fera pas rappeler)
  • Être naturel devant la caméra
  • Savoir écouter les directives et garder le silence
  • Être responsable
  • Être sociable et de bonne humeur peut rendre la journée plus agréable
  • Avoir une voiture est presque indispensable, puisque les heures et les locations varient d’un tournage à l’autre, que les appels sont à la dernière minute et qu’il est parfois difficile de trouver un transport en commun qui se rend exactement où on doit aller et à l’heure qu’on veut.

Sur un plateau de tournage, NE JAMAIS :

  • Adresser la parole à un acteur ou une actrice, à moins qu’il/elle vous parle en premier. En effet, même si nous pouvons être fébriles de voir nos artistes préférés, imaginez si tout le monde allait les voir et leur parler en même temps! Il faut laisser les artistes se concentrer pour leur prochaine scène.
  • Regarder la caméra pendant une prise. On appelle ça un bris du quatrième mur (les personnages ne devraient pas être conscients qu’ils sont filmés!) et cela peut causer la reprise de la scène.
  • Laisser traîner sa bouteille d’eau ou toute autre chose à la vue. Il faut bien cacher tout objet qui ne doit pas se trouver dans la scène à tourner. Attention, toutefois, à bien les récupérer une fois la scène complétée.
  • Parler une fois que vous avez entendu : « Ça tourne! ». Les scènes doivent souvent être tournées dans le silence complet de l’équipe pour que les acteurs et actrices puissent délivrer leurs lignes sans être dérangés et que le département du son n’enregistre aucun bruit non-désiré.
  • Prendre des photos du plateau et/ou les diffuser sur les réseaux sociaux. (La plupart des productions vous feront même signer un contrat de non-publication.)
  • Ignorer les directives du troisième assistant-réalisateur (la personne en charge de chorégraphier la figuration), sauf s’il s’agit de consignes qui vous rendent mal à l’aise ou qui peuvent mettre votre vie en danger (ce qui, bien entendu, n’est pas supposé arriver).
  • Quitter le plateau d’urgence ou changer de place entre deux prises sans en avertir le troisième assistant-réalisateur.

Ça m’intéresse, que dois-je faire?

Prendre des photos de casting

Ça ne prend pas nécessairement des photos professionnelles, mais soignez votre éclairage pour qu’on vous voit bien et que vos cheveux aient l’air de la bonne couleur. Prenez-en de deux types : une où l’on voit tout votre corps (plain-pied), l’autre où on voit plutôt votre visage (portrait). Éviter les angles ou les gros maquillages ou les concepts de photos retouchées. (Vous avez besoin d’environ 4 à 5 photos que vous pouvez varier : une avec maquillage, l’autre sans, une avec vos lunettes, l’autre sans, souriante ou pas, etc.) Si vous adorez votre photo Instagram filtrée où vous regardez au loin et que tout le monde vous dit : « Wow, je ne t’avais pas reconnu(e)! », oubliez-là. Vous DEVEZ proposer des photos qui vous ressemblent, puisque c’est à ce look que s’attendront les gens qui vous choisiront. On préconise donc les photos de face où l’on regarde la caméra. Aussi, assurez-vous de changer vos photos à chaque changement de votre look (changement de barbe, coupe de cheveux, nouveau piercing, etc.) pour tenir les maisons de casting au courant de votre look actuel (et leur éviter de considérer votre candidature pour un personnage aux cheveux longs si, en fait, vous venez de vous les raser).

Prendre vos mensurations (et les mettre à jour si elles changent)

Trouvez des contrats à la pige au Québec

Augmentez votre visibilité auprès de clients potentiels en publiant votre profil dans notre répertoire dès maintenant OU devenez membre PRO afin de soumissionner sur des contrats en appel d'offres publiés sur notre communauté web.
Créez votre profil gratuitement

Il existe de nombreux tutoriels en ligne pour prendre vos mensurations convenablement. Cette étape est cruciale, puisque le département des costumes en aura besoin pour vous habiller et que les productions demandent parfois des tailles spécifiques pour un type de figuration particulier (si ça se passe dans un monde post-apocalyptique où tout le monde meurt de faim, la production risque de chercher des personnes très minces). Par ailleurs, plus vous mettrez souvent à jour vos photos et vos mensurations, plus vous enverrez le signe que vous êtes à votre affaire et que le casting peut se fier sur vous. Vous augmentez donc vos chances d’être rappelé(e).

Vous inscrire à une maison de figuration

Les trois plus grosses au Québec sont Casting Julie Breton (15$ d’inscription), Figuration Carole Dionne (gratuit) et Casting Quarters (gratuit). Remplir les formulaires peut être long, mais si vous prenez le temps de bien le faire, cela améliorera vos chances d’être rappelé(e). Qui sait si une production ne cherchera pas une personne capable de faire de la planche à roulettes, ayant de l’expérience comme serveuse, possédant un chien labrador ou encore conduisant un véhicule du début des années 2000? Plus vous donnerez d’informations sur vos capacités et vos avoirs, plus votre nom ressortira de la banque de données. Il existe aussi de nombreuses pages/groupes facebook (dont celles des maisons de figuration ci-haut) sur lesquels peuvent être publiées des demandes : n’hésitez pas à vous abonner à ces pages et à les visiter de temps en temps pour voir si vous pouvez postuler à certaines demandes. Au petit coin des figurants et comédiens du Québec, Figuration au Québec, Figuration payée au Québec,…

Dernière petite chose

Si vous chassez les emplois à la pige par vous-même (beaucoup d’artistes ont un agent), sachez que vous rencontrerez souvent l’appellation « Membre UDA, membre ACTRA, membre stagiaire UDA/ACTRA ». L’UDA et l’ACTRA sont deux unions d’artistes (la première francophone et la seconde anglophone). En tant que débutant(e), vous ne pouvez postuler sur des offres de ce genre, puisque vous n’êtes ni membre ni stagiaire de ces syndicats. L’appellation que vous devez chercher est « non-union », donc figuration non-UDA, non-union, non-membre, contrat maison ou contrat cash.

Voilà, vous avez maintenant les connaissances nécessaire pour mettre toutes les chances de votre côté et obtenir quelques contrats de figuration!

Trouvez des contrats en appel d’offres et des emplois à la pige sur Pige Québec.

Participez à la discussion

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
Ariane Brisson
Ayant terminé ma maîtrise en Création littéraire à l'UQÀM, je suis à la recherche de défis stimulants et créatifs! J'ai toujours travaillé à contrats, ce qui m'a permis de développer toute une série d'aptitudes en lien avec la rédaction, l'organisation, la communication et le télétravail. Je connais bien le domaine du cinéma, puisque j'ai été, entre autres, réceptionniste pour les productions Arrival (Denis Villeneuve) et Bad Santa 2 (Mark Waters). Je suis aussi une geek confirmée qui aime les jeux vidéo, les mangas, les télé-séries, la costumade, les romans et la photographie, d'où l'idée de créer le magazine Costumade Québec Cosplay. J'adore me rendre utile et donner de l'information, alors n'hésitez pas à me contacter! :)