Vous êtes sur le point de décrocher un mandat de longue durée ou un gros contrat? Avant de conclure une entente avec votre client, il est recommandé qu’un acompte vous soit versé pendant votre mandat. Il existe plusieurs raisons de le faire, qui s’appliquent autant à vous qu’à votre client.

Les avantages à demander un acompte

Si votre mandat vaut plus de 1000 $, il pourrait être avantageux de demander un ou plusieurs acomptes à votre client. Une des raisons les plus évidentes est de vous aider à payer vos factures, surtout si vous avez dû refuser d’autres mandats pour réaliser ce contrat à long terme. De plus, en demandant un acompte, vous pouvez avoir un avant-goût du sérieux de votre client. Saura-t-il payer à temps ou vous donnera-t-il des excuses (plus ou moins réalistes)?

Votre client peut également voir certains avantages à vous accorder un acompte. Si son budget est plutôt serré, diviser la facture allégera ses finances, puisqu’il sera plus facile de payer par petits versements pendant le mandat plutôt qu’un gros montant à la toute fin. Les acomptes peuvent aussi être considérés comme des marqueurs d’étapes : une fois une étape du mandat accomplie, un acompte est versé au pigiste. Pour le client, cela peut le rassurer sur la motivation et le sérieux du pigiste.

La fermeté avant tout

Offrez vos services en ligne gratuitement

Offrez vos services en ligne sur la première place d'affaires web dédiée uniquement au Québécois. Augmentez votre visibilité auprès de clients potentiels dès maintenant. Créez votre profil

Même si vous vous entendez bien avec vos clients, rappelez-vous que votre partenariat est d’abord une relation d’affaires. Vos clients ne sont pas vos patrons, ce qui signifie que vous avez un pouvoir de négociation, que ce soit sur vos tarifs ou vos acomptes. Tout en demeurant calme, restez ferme auprès de vos clients lorsqu’il s’agit des modalités de paiement et mentionnez-leur les avantages à vous verser un acompte.

Par contre, s’ils ne comprennent l’importance de vous accorder un acompte, vous pouvez vous inspirer de ce conseil du journaliste Jean-Benoît Nadeau, qui demande systématiquement une avance lors de rédaction de livres ou de gros reportages : « Il m’arrive même de demander une avance sur les gros frais de recherche. Les rédacteurs n’aiment pas toujours cela, mais c’est ainsi : je peux aussi ne pas faire le papier… »

Le montant idéal?

Une question demeure cependant en suspend : combien devez-vous demander en acompte? Il est raisonnable et acceptable de demander jusqu’à un maximum de 50 % d’acompte pour un mandat de 1000 à 5000 $. Pour certains gros mandats (5000 $ et plus), ça a du sens de demander 3 versements : 25 % d’acompte, 25 % à la mi-mandat et 50 % au final. Or, lorsque vous avez un mandat en bas de 1000$, il est peut-être moins approprié de demander des acomptes afin de ne pas irriter le client inutilement avec plusieurs facturations, paiements, etc.

En conclusion, assurez-vous d’avoir un bon contrat avec des conditions claires au niveau des modalités de paiement. Et aussi de valider avec le client de vive voix et aussi par courriel qu’il est d’accord avec votre façon de procéder AVANT de démarrer le mandat. Bonnes négociations!

Participez à la discussion

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
Christine Hébert

Curieuse, je m’intéresse à plusieurs sujets, que ce soit l’actualité, l’histoire ou la culture populaire. Mon amour pour la série télévisée « Dans une galaxie près de chez vous » m’a inspiré pour mon mémoire de maîtrise. Ce dernier, qui devint par la suite mon premier livre, vulgarise les Duggies, le nom donné aux fans de cette série. Depuis, je m’intéresse aux études de fans en rédigeant des articles pour mon blogue « Nous sommes fans ».