Vaincre ses peurs entrepreneuriales avec la thérapie du rejet

0
54

Combien de fois nous sommes-nous mis des barrières dans notre vie? Combien de fois avons-nous reculé, détourné les yeux pour ne pas déranger? Combien d’opportunités perdues juste parce que, dans notre tête, on allait nous dire non de toute façon?

Jia Jiang a conduit une expérience bien particulière en 2012 lorsque, s’inspirant du jeu Rejection Therapy de Jason Comely, il décida de se faire rejeter au moins une fois par jour pendant 100 jours.

Jiang s’était rendu compte que sa timidité sévère et son anxiété l’empêchait d’atteindre ses buts entrepreneuriaux. Que le premier pas vers la clé du succès était d’abord de prendre la parole et de faire face aux autres.

Trouvez des pigistes québécois pour vos projets

Vous avez besoin d'un rédacteur, développeur, graphiste, traducteur, adjointe virtuelle, webmaster, marketeur... et vous êtes fatigué de chercher des heures pour le bon pigiste?

Publiez gratuitement votre projet sur Pige.Québec, recevez plusieurs devis rapidement et sélectionnez le fournisseur idéal. Gratuit, rapide, sans commission et sans engagement.
Publiez votre offre gratuitement

Le but du défi? Trouver les choses les plus loufoques à demander à des étrangers dans l’espoir qu’ils refusent. Jiang avait compris qu’une vieille blessure d’enfance lui faisait craindre le rejet des autres et qu’il lui fallait affronter cette peur. À chaque jour, il s’est donc mis au défi – en filmant ses aventures – d’obtenir un rejet en demandant un burger gratuit dans une chaîne de fast-food, en voulant emprunter 100$ à un étranger ou encore en demandant à parler à l’intercom du Costco.

Or, non seulement l’exercice devenait de plus en plus facile après quelques semaines, mais Jia Jiang se rendait compte que ces étrangers étaient souvent très gentils et compréhensifs. De plus, il arrivait qu’en demandant cette chose qu’il croyait d’abord impossible, ses interlocuteurs acceptent la demande! Ainsi, Jiang a reçu, entre autres, une boîte de beignes personnalisés offerts par l’employée qui les lui a faits et la permission de jouer au soccer dans la cour arrière d’un inconnu.

La raison première du défi était de banaliser le fait de recevoir un refus, tout en continuant d’aller vers les autres pour bâtir sa confiance et ses capacités de communication. Jiang soutient que cette sortie de zone de confort lui a également fait vivre des moments magiques et de très belles rencontres. Il obtenait même parfois la démarche à suivre pour transformer le « non » en « oui »!

Est-ce que les refus vous terrorisent? Vous retenez-vous d’aller vers les autres par peur du jugement? Et si vous disiez « non » à la petite voix qui vous empêche d’atteindre vos buts?

Consultez aussi 5 ingrédients pour vaincre ses peurs.

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
Ariane Brisson
Ayant terminé ma maîtrise en Création littéraire à l'UQÀM, je suis à la recherche de défis stimulants et créatifs! J'ai toujours travaillé à contrats, ce qui m'a permis de développer toute une série d'aptitudes en lien avec la rédaction, l'organisation, la communication et le télétravail. Je connais bien le domaine du cinéma, puisque j'ai été, entre autres, réceptionniste pour les productions Arrival (Denis Villeneuve) et Bad Santa 2 (Mark Waters). Je suis aussi une geek confirmée qui aime les jeux vidéo, les mangas, les télé-séries, la costumade, les romans et la photographie. J'adore me rendre utile et donner de l'information, alors n'hésitez pas à me contacter! :)

LAISSER UN COMMENTAIRE