Il y a longtemps que vous avez arrêté de croire au prince charmant? Vous savez cet homme idéal qui remplirait tous vos critères et vous comblerait entièrement…

Évidemment, car on ne vit pas dans un conte de fées! Nous sommes dans la réalité. Pourquoi en serait-il autrement pour vos contrats?

Malheureusement, beaucoup de pigistes tombent dans le piège de la recherche de la perfection. Si les contrats affichés ne rencontrent pas parfaitement leurs compétences spécifiques, ils passent leur chemin et ne prennent pas la peine d’essayer.

Trouvez des contrats à la pige au Québec

Augmentez votre visibilité auprès de clients potentiels en publiant votre profil dans notre répertoire dès maintenant OU devenez membre PRO afin de soumissionner sur des contrats en appel d'offres publiés sur notre communauté web.
Créez votre profil gratuitement

Pour reprendre notre parallèle, si, en amour, vous refusez systématiquement de tenter le coup avec toute personne qui ne possède pas l’entièreté des critères recherchés, alors ne venez pas vous plaindre d’être seul! Si on souhaite être en couple, il faut savoir composer avec le bon comme le moins bon de sa douce moitié. Et même si l’être cher n’est pas « parfait », il peut nous apporter beaucoup. Tout ce détour, pour vous dire que le même principe s’applique aux contrats. C’est la vie. Il n’y a rien de parfait malheureusement, mais si on lui laisse une chance, elle peut être remplie de belles surprises.

Élargir son cadre

Il est utopique de croire qu’être à son compte se résume à faire uniquement des contrats qui nous plaisent! Du moins, en débutant. Lorsque vous aurez 20 ans d’expérience derrière la cravate comme travailleur autonome, possiblement que vous aurez étoffé votre sélection, trié sur le volet vos clients et en aurez laissé tomber au passage pour ne conserver que ceux qui sont entièrement dans votre spécialité. D’ici là, si vous souhaitez réellement bâtir votre entreprise, votre nom, il faut ouvrir vos horizons et oser soumissionner sur des contrats qui, à première vue, ne nous sont pas destinés.

Pour ma part, je me spécialise principalement en tourisme et en art de vivre! C’est ce dans quoi j’excelle et c’est ce qui me passionne. Toutefois, le domaine de la rédaction est vaste et très varié. Pensez-vous que j’ai réussi à bâtir ma clientèle en attendant patiemment uniquement les contrats en rédaction de magazine? Non, ça ne passe pas ainsi. Bien sûr, j’ai dû accepter et j’accepte encore tout un tas de contrats qui ne sont pas en lien direct avec ma spécialité. Tous ces contrats n’ont pas été inutiles, au contraire, ils m’ont permis de développer des compétences distinctes, d’élargir mon spectre de connaissances et m’ont fait connaître auprès de plusieurs personnes. Parce que même si on souhaite tous être ultraspécialisés, il faut d’abord et avant tout savoir être polyvalent lorsqu’on est travailleur autonome.

Ouvrir des portes

Évidemment, plus on est pointu dans notre spécialité, plus on a des chances de se démarquer. Toutefois, il ne faut pas que cette spécialité ait l’effet inverse et nous ferme des portes. Par exemple, un designer d’interface (UX-UI) qui  attend d’avoir uniquement des mandats en designer d’interface peut attendre longtemps. Ce dernier a sans doute les compétences requises pour soumissionner sur des contrats en design Web ou en design graphique, mais il les laissera peut-être passer, prétextant qu’ils ne sont pas dans son champ d’expertise. En ne soumissionnant pas, il passe peut-être à côté d’une foule d’occasions qui auraient pu soutenir le développement de son entreprise.

Même un contrat qui, de prime abord, peut paraitre moins intéressant compte tenu de votre expertise peut vous ouvrir tout un tas de portes. Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir d’un client satisfait. Peut-être vous mènera-t-il vers un client qui sera exactement dans votre branche? Peut-être fera-t-il appel à vous pour un futur mandat plus approprié? On ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve, mieux vaut ouvrir le plus de portes possibles. Pensez qu’un contrat peut toujours évoluer et demeure souvent la meilleure des ouvertures. Après tout, vous aurez franchi le premier pas, vous serez dans la boîte et connaîtrez l’entreprise.

Frappez aux portes

Cessez de poursuivre les contrats, essayer plutôt d’aller chercher des clients et de bâtir une relation solide avec ces derniers. Par exemple, s’il vous amène seulement un contrat en design graphique pour démarrer, il aura possiblement un contrat en design d’interface un jour pour vous. Sinon, profiter de l’opportunité de pouvoir parler à ce client afin de l’éduquer et de lui expliquer l’avantage d’un design d’interface professionnel pour son application mobile.

Un, deux, trois, go, on y va!

Participez à la discussion

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
Marilyn Préfontaine
Marilyn Préfontaine est rédactrice pigiste depuis 2010. Elle se spécialise dans l'art de vivre (tourisme, restauration, sorties, etc.) Également auteure, elle a publié deux jeux de société, un roman et écrit deux pièces de théâtre qui ont été produites.