S’il y a un document indispensable à présenter pour obtenir du financement, c’est le plan d’affaires. Non seulement le plan d’affaires permet de convaincre vos prêteurs, il est également un outil de réflexion pour mieux comprendre dans quoi vous vous embarquez en tant que pigiste, consultant ou travailleur autonome. Il existe différentes façons d’écrire un plan d’affaires. Cependant, voici quelques pistes de réflexion avant de vous lancer.

Description de votre secteur d’activité

Une description détaillée de votre secteur d’activité prouve à vos lecteurs que vous connaissez bien votre domaine. Vous démontrez également que vous savez quel marché viser, quels sont vos concurrents directs et indirects et quels sont les obstacles à éviter au moment de lancer votre entreprise. Tenez-vous cependant à l’essentiel afin de ne pas perdre vos lecteurs. De plus, il est important de bien vulgariser votre secteur d’activité, puisqu’il est rare que vos lecteurs aient une idée précise sur le monde du design web ou de la publicité.

Description de votre entreprise

C’est dans cette section que vous pourrez développer l’historique de votre entreprise, particulièrement le pourquoi vous l’avez fondé. Décrivez aussi les produits ou les services que vous offrez à vos clients tout en prenant soin de préciser ceux dans lesquels vous vous distinguez. Vos lecteurs doivent comprendre la raison d’être de votre entreprise, qui répond non seulement à votre besoin de travailler à la maison, mais également à ceux du marché. Si vous avez des clients réputés, il peut être une bonne idée d’en faire mention dans votre document (à moins d’être soumis à une clause de confidentialité, bien entendu).

Votre plan de marketing

Offrez vos services en ligne gratuitement

Offrez vos services en ligne sur la première place d'affaires web dédiée uniquement au Québécois. Augmentez votre visibilité auprès de clients potentiels dès maintenant. Créez votre profil

Comment ferez-vous pour attirer de nouveaux clients? Que vous ayez réalisé une étude de marché ou non, votre plan de marketing répondra à cette question en tenant compte de plusieurs facteurs : le marché, la concurrence, la technologie… Votre stratégie de publicité n’est pas non plus à négliger : ces idées, peu coûteuses, peuvent vous aider à gagner une nouvelle clientèle. Enfin, estimez le nombre de clients éventuels à partir d’un objectif SMART : stratégiques, mesurables, réalisables, réalistes et limités dans le temps. Exemple : « Au cours de la prochaine année, je vais réaliser des mandats pour 20 clients. »

Vos données financières

Si vous devez montrer votre plan d’affaires à de futurs prêteurs, n’oubliez pas que ceux-ci ne prêtent pas par charité : ils doivent être convaincus de la rentabilité de votre entreprise et d’une utilisation raisonnable du montant demandé. Pour cela, il vous faut des chiffres. Avec l’aide de tableaux ou de graphiques, démontrez ce que vous comptez faire avec l’argent que vous allez recevoir (achat d’équipement, aménagement de votre bureau, etc.) ou à partir de quel moment vous serez en mesure de rembourser vos prêteurs. Soyez honnête et réaliste : pour plusieurs pigistes, la première année de travail autonome est la plus difficile.

Une fois cette réflexion amorcée, il vous sera plus facile d’écrire votre plan d’affaires. N’hésitez pas à demander l’aide du Centre local de développement (CLD) le plus près de vous ou à utiliser les modèles de plans d’affaires disponibles sur Internet :

Participez à la discussion

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
Christine Hébert
Curieuse, je m'intéresse à plusieurs sujets, que ce soit l'actualité, l'histoire ou la culture populaire. Mon amour pour la série télévisée « Dans une galaxie près de chez vous » m'a inspiré pour mon mémoire de maîtrise. Ce dernier, qui devint par la suite mon premier livre, vulgarise les Duggies, le nom donné aux fans de cette série. Depuis, je m'intéresse aux études de fans en rédigeant des articles pour mon blogue « Nous sommes fans ».