Vous avez passé beaucoup de temps à préparer un projet et souhaitez utiliser le sociofinancement pour le réaliser? Le taux de réussite des campagnes de sociofinancement était en moyenne de 50% en 2012, selon le Fond des médias du Canada. Pour mettre toutes les chances de son côté, il vaut mieux être fin prêt avant de proposer un projet. Voici cinq points à prévoir avant de lancer votre campagne et ainsi augmenter vos chances de réussite.

1. La plateforme

Chaque plateforme a son type de projet et son public, il faut donc la choisir judicieusement. Pour cela, allez en visiter quelques-unes et regardez le type de projets qui y sont présentés. Au moment de choisir la plateforme, vous devez aussi décider si vous souhaitez un financement « tout ou rien » (vous devez réussir votre campagne pour avoir l’argent) ou flexible (vous avez l’argent amassé, peu importe si vous atteignez l’objectif). Ce ne sont pas tous les sites qui offrent le choix. Le Fond des médias du Canada propose un répertoire de plusieurs sites de financement participatif.

2. La présentation

Chaque aspect de la campagne est important, mais la présentation du projet représente les premières impressions et elle se doit d’être impeccable. Donnez le plus de détails possible sur votre projet : où, quand, quoi, comment, combien, etc. Les gens veulent savoir, avec raison, ce que vous allez faire exactement avec les fonds. Votre projet doit avoir l’air solide et n’hésitez pas à partager des photos qui en donnent un avant-goût. Dans le même ordre d’idée, les plateformes conseillent fortement de publier un vidéo, c’est même parfois obligatoire. Selon la plateforme Fundo, le vidéo « augmente les chances de réussite de 75% ». C’est aussi une bonne occasion de vous présenter directement aux gens et d’expliquer pourquoi ce projet est important pour vous.

3. Les récompenses

Offrez vos services en ligne gratuitement

Offrez vos services en ligne sur la première place d'affaires web dédiée uniquement au Québécois. Augmentez votre visibilité auprès de clients potentiels dès maintenant. Créez votre profil

Avez-vous prévu des contreparties intéressantes pour ceux qui souhaitent financer votre projet? Certains sites suggèrent au moins trois récompenses alors que d’autres proposent un minimum de six. Les récompenses doivent être attrayantes et avoir directement rapport avec votre projet. Le site Haricot résume bien les choses en spécifiant que les contributeurs « doivent trouver un avantage à contribuer aux projets ». Le site propose aussi d’offrir des contenus exclusifs, personnalisés et participatifs. Par exemple, si votre projet est un livre, vous pourriez offrir un exemplaire dédicacé, une édition limitée ou une entrée pour le lancement.

4. L’objectif

Même si les coûts du projet ont été bien calculés au départ, il y a d’autres facteurs à prendre en compte au moment de débuter la campagne: les coûts des contreparties, les frais de transport, les frais d’utilisation de la plateforme et les coûts fiscaux. Tous ces frais doivent entrer dans la somme que vous demandez. La plateforme Écloïd propose une feuille de calcul pour aider à l’établir, mais presque tous les sites offrent une aide pour cette décision cruciale. Aussi, Ulule met en garde les utilisateurs d’établir un trop gros objectif. « La difficulté à atteindre votre objectif augmente avec la somme demandée. Cela demande plus de travail sur le projet et sur sa promotion », est-il spécifié sur le site. Il faut garder à l’esprit que si vous optez pour le « tout ou rien », vous ne pouvez garder l’argent que si l’objectif a été atteint. Il est fortement conseillé de demander le minimum.

5. La promotion

Tous les sites de financement participatifs s’entendent pour dire que la promotion est un facteur majeur de la réussite d’une campagne. La plateforme La Ruche donne particulièrement une grande place dans ses conseils à la promotion, suggérant même de contacter «des blogueurs, des journalistes et d’autres personnes influentes qui traitent de sujets comme le vôtre». Selon cette même plateforme, la promotion peut être divisée en trois points qui résument ce que les autres sites suggèrent: faire connaître le projet, utiliser les médias sociaux et les sites web, et animer la communauté. Peu importe les moyens utilisés, il est souhaitable de faire connaître votre projet à grande échelle et de garder contact avec vos contributeurs pendant et après la campagne.

Finalement, la meilleure chose à faire avant de lancer une campagne est d’aller visiter les plateformes de sociofinancement qui vous intéressent. Ils offrent de judicieuses recommandations spécifiques à leur fonctionnement et vous pouvez vous inspirer des projets qui ont du succès.

Participez à la discussion

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.

Je suis devenue journaliste par passion après un bref passage en enseignenement. Très curieuse, je m’intéresse à toutes sortes de choses qui touchent l’actualité, les sciences, la politique, l’histoire, la bande dessinée, la culture populaire et tout ce qui peut attirer mon attention. Je partage mes découvertes sur mon blog, emmalacasse.com.