Devenir travailleur autonome représente un changement de carrière qui peut être un peu effrayant. C’est pour cela qu’il peut être tentant de conserver pour un moment votre emploi, ce qu’on appelle communément « une job de jour » qui permet de garder une certaine sécurité financière. Le choix n’est pas toujours évident. Voici quelques conseils basés sur plusieurs expériences personnelles qui peuvent aider à faire le choix de prendre ou non ce type d’emploi.

Petits conseils

J’ai personnellement eu des expériences meilleures que d’autres en gardant mon emploi. La chose principale que j’en ai retenue est qu’il faut aimer un minimum ce job. Prendre un travail qu’on déteste par obligation financière représente un gaspillage d’énergie énorme en plus de détruire le moral. Cela va plus vous nuire que vous aider. Aussi, un emploi alimentaire devrait avoir un nombre d’heures raisonnable. Ce n’est pas impossible de réussir avec un horaire de 35 heures par semaine, mais la fatigue risque de prendre le dessus rapidement et vous perdrez ainsi de l’efficacité dans les deux emplois en plus de devoir sacrifier du temps de votre vie personnelle et familiale. Il est plutôt préférable de diminuer le nombre d’heures, quitte à prendre un emploi à temps partiel. Un tel emploi indique aussi d’emblée que vous avez d’autres occupations et votre employeur, si c’est un bon employeur, sera plus indulgent si vous avez des changements d’horaire à effectuer. Cette démarche est à prendre avec l’idée que c’est une transition et qu’il s’agit d’une situation temporaire. Finalement, si la relation avec votre employeur et vos collègues est bonne et que vous vous sentez à l’aise de le faire, pourquoi ne pas leur parler franchement de vos projets? Quelques encouragements et un regard extérieur sur votre travail ne sont pas de trop.

Les bons côtés

Les collègues de travail peuvent eux-mêmes être d’une grande aide sans même le savoir. Tout simplement en discutant, ils peuvent donner des idées, des contacts, et ce, même si vos deux emplois ne sont pas dans la même branche. Psychologiquement, travailler avec des collègues représente un grand avantage, car le travail autonome est souvent solitaire au commencement. Le côté positif le plus important est, bien entendu, la sécurité financière. Un revenu régulier et sûr, même s’il est modeste permet de ne pas avoir de stress par rapport aux questions d’argent. Les imprévus sont ainsi beaucoup moins effrayants et c’est plus facile d’investir dans du matériel pour votre nouvelle carrière.

Les mauvais côtés

Offrez vos services en ligne gratuitement

Offrez vos services en ligne sur la première place d'affaires web dédiée uniquement au Québécois. Augmentez votre visibilité auprès de clients potentiels dès maintenant. Créez votre profil

L’aspect le plus difficile à gérer lorsqu’on garde son emploi est le manque de temps et de flexibilité.  Établir des rendez-vous est un peu plus difficile avec un autre emploi et la gestion du temps est plus compliquée. Cela peut être parfois frustrant de ne pas pouvoir aller à une conférence qui vous serait très utile parce que vous ne pouvez pas changer votre quart de travail. Il y a aussi la possibilité que les supérieurs ou les collègues soient mal à l’aise avec votre décision et la situation peut alors devenir délicate au travail. Finalement, il y a aussi un côté psychologique à ne pas négliger : avec deux emplois, on peut se retrouver facilement à penser toujours au travail. Dans le même ordre d’idée, avoir deux emplois empêche de se consacrer à 100% à une nouvelle carrière et le développement de cette dernière peut ralentir un peu.

Comme chaque situation est unique, à vous maintenant de peser le pour le contre de garder « une job de jour » pour vous aider à démarrer votre nouvelle carrière.

Participez à la discussion

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.

Je suis devenue journaliste par passion après un bref passage en enseignenement. Très curieuse, je m’intéresse à toutes sortes de choses qui touchent l’actualité, les sciences, la politique, l’histoire, la bande dessinée, la culture populaire et tout ce qui peut attirer mon attention. Je partage mes découvertes sur mon blog, emmalacasse.com.