Trouvez des nouveaux clients

Que vous soyez un pigiste, une agence, un consultant ou un travailleur autonome, augmentez votre bassin de clients potentiels rapidement avec la place d’affaires pour freelancer la plus populaire au Québec.
Créez votre profil gratuitement

Pour les plus timides d’entre nous, l’aventure de l’entrepreneuriat peut être un parcours encore plus difficile. Quand vient le temps de trouver des partenaires d’affaires, de « pitcher » un projet, de convaincre des clients ou de demander un prêt à la banque, votre corps devient mou et votre cœur palpite à tout-va? Vous êtes certain que vous allez balbutier et avoir l’air fou?

L’inconfort n’est certes pas agréable, mais pensez, à l’inverse, que vous ne preniez aucun risque par peur de l’échec ; n’est-ce pas une situation encore plus effrayante?

Malaises? Et alors?

Vous avez répondu au salut de quelqu’un qui saluait quelqu’un d’autre? Depuis, vous répondez discrètement à demi à tous les saluts reçus, de peur qu’ils ne vous soient pas adressés?

Il faut désactiver les scénarios catastrophes, ou plutôt, vous convaincre que ces anicroches n’ont aucune importance. Prenez votre place, continuez vos gestes jusqu’au bout ; laissez tomber les regards fuyants et les semi-sourires qui vous laissent une porte de sortie. Il faut réapprendre à se commettre, à réellement connecter avec les autres.

Vous parlez en même temps que quelqu’un au téléphone? Au lieu de voir ça comme une gênante tragédie, riez-en et défaites l’embarras, en parlant de façon bien claire. Par ailleurs, énoncer les malaises à votre interlocuteur les font souvent disparaître. « Oups, j’ai parlé en même temps que vous! »

Valeur inchangée

Souvent, on prend le refus comme une négation de nos capacités ou de notre talent. Il faut savoir que bien des critères, très souvent hors de notre contrôle, entrent en ligne de compte pour le refus que nous essuyons.

Ça peut être aussi bête qu’un mauvais timing, comme de vouloir vendre un même service à quelqu’un qui vient tout juste d’accepter l’offre d’un concurrent. Alors que notre tête tourbillonne : « C’est sûrement mon prix qui est trop cher, mon approche était mauvaise, c’est sûr que je n’ai pas assez d’expérience », nous nous en prenons à nous-mêmes, potentiellement pour des raisons imaginaires.

Il faut prendre conscience que notre valeur, celle de notre travail, de notre expérience, de notre passion, de nos compétences reste inchangée, malgré un refus.

Ce refus n’est pas un rejet de qui vous êtes, mais un rejet de ce que vous proposez, à un moment précis dans le temps. Ce n’est pas parce qu’on vous dit non aujourd’hui qu’on vous dira forcément non demain.

Peur de déranger

« Je lui ai déjà proposé un partenariat une fois, il y a 5 ans. Je ne vais pas l’embêter encore. »

Trouvez des pigistes québécois pour vos projets

Vous avez besoin d'un rédacteur, développeur, graphiste, traducteur, adjointe virtuelle, webmaster, marketeur... et vous êtes fatigué de chercher des heures pour le bon pigiste?

Publiez gratuitement votre projet sur Pige.Québec, recevez plusieurs devis rapidement et sélectionnez le fournisseur idéal. Gratuit, rapide, sans commission et sans engagement.
Publiez votre offre gratuitement

Si vous avez l’empathie facile et une grande mémoire, il est possible que vous vous empêchiez de contacter les gens après un seul refus. Il faut vous souvenir que les situations changent et que ce que vous proposez peut également changer.

Plus que tout : laissez les autres gérer ce qu’ils ressentent. Laissez-les penser ce qu’ils veulent au lieu d’anticiper qu’ils vous trouveront insistant et désagréable. Pour apaiser votre propre conscience, vous pouvez même leur laisser une porte de sortie en leur posant des questions directes : « Est-ce que je peux vous recontacter plus tard? »

Si vos intentions sont franches et bonnes, que votre offre répond à un réel besoin de votre interlocuteur, foncez. Provoquez les choses, prenez votre place, car peu de gens vous la donneront.

De toute façon, de nos jours, les gens qui ne veulent rien savoir de vos projets vont tout simplement vous ignorer. Concentrez-vous sur les gens qui vous répondent : cela signifie que la porte reste ouverte.

Utilisez les refus à votre avantage

Si la première étape était de dédramatiser les refus, la seconde est de les utiliser pour aller plus loin. Jia Jiang, ce curieux personnage qui se plaçait lui-même dans des situations de rejet, a indiqué avoir pu développer ses réflexes d’improvisation. En réfléchissant rapidement aux refus qu’il était en train de subir, il arrivait parfois à trouver une autre idée ou un compromis pour transformer le refus en approbation. Accumuler les refus sans nous démonter nous rend donc plus créatif et améliore notre capacité à négocier.

Combattre le malaise et notre envie de nous enfuir et trouver le courage de poser les bonnes questions par rapport à ce refus peut nous outiller pour réussir notre prochaine tentative.

Garder un esprit positif devant notre interlocuteur, malgré le refus, aura peut-être des répercussions positives plus tard (référence, bouche-à-oreille, etc.).

Vous avez sûrement déjà entendu parler des nombreux projets refusés de Bill Gates, Oprah, J.K. Rowling et compagnie. Qui leur dirait non aujourd’hui? La célébrité, la reconnaissance et le succès viennent quelques fois rapidement, mais très majoritairement après de nombreuses années de travail, saupoudrées de chance. Reste qu’on peut toujours s’asseoir en l’attendant ou agir en la provoquant, cette chance.

Souvenez-vous :

  • Un refus n’est pas une finalité.
  • Devoir réessayer ne fait pas de vous un perdant.
  • Le jugement que vous pensez percevoir chez les autres est souvent un reflet des jugements que vous avez envers vous-même. Soyez doux et indulgent à votre égard.
PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
Ariane Brisson
Ayant terminé ma maîtrise en Création littéraire à l'UQÀM, je suis à la recherche de défis stimulants et créatifs! J'ai toujours travaillé à contrats, ce qui m'a permis de développer toute une série d'aptitudes en lien avec la rédaction, l'organisation, la communication et le télétravail. Je connais bien le domaine du cinéma, puisque j'ai été, entre autres, réceptionniste pour les productions Arrival (Denis Villeneuve) et Bad Santa 2 (Mark Waters). Je suis aussi une geek confirmée qui aime les jeux vidéo, les mangas, les télé-séries, la costumade, les romans et la photographie. J'adore me rendre utile et donner de l'information, alors n'hésitez pas à me contacter! :)

LAISSER UN COMMENTAIRE