Trouvez des nouveaux clients

Que vous soyez un pigiste, une agence, un consultant ou un travailleur autonome, augmentez votre bassin de clients potentiels rapidement avec la place d’affaires pour freelancer la plus populaire au Québec.
Créez votre profil gratuitement

Ces derniers temps, je vous ai parlé de la thérapie du rejet et je vous ai proposé une autopsie du refus pour mieux comprendre d’où venait notre peur de l’échec et du rejet. Dans cet article, vous serez confronté aux mécanismes d’auto-sabotage qui se déclenchent souvent sans même qu’on ne s’en rende compte.

Procrastination

Quand vous en êtes en plein travail, sautez-vous sur votre cellulaire comme sur une bouée? Avez-vous tendance à faire vingt choses en même temps sans en finir une seule? Est-ce que vous vous laissez aspirer dans n’importe quoi sauf ce qui est écrit sur votre to-do list? Notre époque de surstimulation nous laisse avec une concentration fragile qui prend le champ dès qu’on rencontre un obstacle quelconque!

Ce problème de procrastination doit être pris au sérieux et traité avec les grands moyens : vous devez trouver un endroit calme et vous devez vous aider à supprimer les distractions ou, du moins, à les reconnaître.

À chaque fois que vous stagnez dans vos tâches, vous ouvrez Facebook? Au moment même où vous tapez l’adresse du site, prenez conscience que cette petite incursion vous coûtera probablement un bon dix minutes que vous auriez pu mettre ailleurs. Ce sont des automatismes difficiles à combattre, mais voici une petite liste d’applications qui pourront vous aider à bloquer les distractions du web pendant que vous travaillez.

Jugement interne et défaitisme

« Qui voudrait faire affaires avec moi? Ma compagnie est trop récente. »

« J’ai calculé le prix de mes services, mais personne ne voudra payer ça. »

« Je suis sûr que les gens ne veulent pas que je les aborde. »

Vous reconnaissez-vous?

Nous sommes rapides à nous victimiser et à trouver des excuses pour ne pas commencer ou terminer quelque chose. Identifiez rapidement ces pensées restrictives pour leur enlever leur pouvoir paralysant et continuer la phrase avec une idée positive :

« Je ne peux pas commencer ce projet maintenant… mais je peux au moins débuter un plan. »

Trouvez des pigistes québécois pour vos projets

Vous avez besoin d'un rédacteur, développeur, graphiste, traducteur, adjointe virtuelle, webmaster, marketeur... et vous êtes fatigué de chercher des heures pour le bon pigiste?

Publiez gratuitement votre projet sur Pige.Québec, recevez plusieurs devis rapidement et sélectionnez le fournisseur idéal. Gratuit, rapide, sans commission et sans engagement.
Publiez votre offre gratuitement

Ou encore, tout simplement : « Il n’y a aucune bonne raison pour que je ne puisse pas le faire. » Il faut reconnaître quand c’est une peur qui parle pour vous.

La peur du succès

On parle beaucoup, en entrepreneuriat, de la peur de l’échec, mais je dois vous parler d’une peur plus discrète, presque taboue : la peur du succès.

Parce que réussir, ça crée des responsabilités, des attentes : c’est là qu’on peut décevoir. C’est bien plus difficile de maintenir sa réputation que de la créer.

Cette peur d’exceller pousse les gens à la fibre entrepreneuriale à sous-facturer dans le but d’offrir un service incroyable pour le prix dérisoire qu’ils demandent. Encore pire : l’amateur qui ne se décide pas à sauter la clôture pour devenir professionnel et qui offre ses talents gratuitement ; il ne peut décevoir ses clients, puisqu’il n’en a pas.

Et lorsqu’on fait exprès de ne pas réussir, la motivation et l’espoir d’atteindre son but seront toujours là. On se dit : « Ce n’est pas grave » et on remet à plus tard, tout en sachant très bien que ce sera la même chose la prochaine fois. Il ne suffit pas de garder un bon moral : il faut agir, sortir de ce cercle vicieux confortable.

Car il serait bien plus gratifiant d’avoir les moyens de vivre de nos talents et d’être à son meilleur pour aider les gens. Certes, il y a la pression de performance, mais pourquoi ne pas se donner une réelle chance de prouver son potentiel et d’en récolter tous les fruits?

Vous savez que vous avez les compétences, vous savez qu’avec un peu de travail, vous pourriez vous rendre là où vous le souhaitez professionnellement. Qu’attendez-vous pour faire le premier pas?

PARTAGER
Les opinions exprimées par les collaborateurs du blogue sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de PIGE.quebec.
Ariane Brisson
Ayant terminé ma maîtrise en Création littéraire à l'UQÀM, je suis à la recherche de défis stimulants et créatifs! J'ai toujours travaillé à contrats, ce qui m'a permis de développer toute une série d'aptitudes en lien avec la rédaction, l'organisation, la communication et le télétravail. Je connais bien le domaine du cinéma, puisque j'ai été, entre autres, réceptionniste pour les productions Arrival (Denis Villeneuve) et Bad Santa 2 (Mark Waters). Je suis aussi une geek confirmée qui aime les jeux vidéo, les mangas, les télé-séries, la costumade, les romans et la photographie. J'adore me rendre utile et donner de l'information, alors n'hésitez pas à me contacter! :)